Actualité-RDC : Félix Tshisekedi s’impose la transparence

0
94
félix-tshisekedi
félix-tshisekedi

Respectueux de la Constitution, le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi a procédé à la signature de la déclaration de son patrimoine, laquelle déclaration sera déposée aujourd’hui vendredi 22 février 2019 à la Cour Constitutionnelle tel que prévue par la constitution dans son article 99.

Les sources proches de la présidence de la République le renseignent ainsi.

Rien d’extraordinaire, Félix Tshisekedi n’a fait que respecter la constitution à son article 99, lequel stipule qu’ « Avant leur entrée en fonction et à l’expiration de celle-ci, le président de la République et les membres du gouvernement sont tenus de déposer, devant la Cour constitutionnelle, la déclaration écrite de leur patrimoine familial, énumérant leurs biens meubles, y compris actions, parts sociales, obligations, autres valeurs, comptes en banque, leurs biens immeubles, y compris des terrains non bâtis, forêts et plantations et terres agricoles, mines et tous autres immeubles avec indication des titres pertinents. Le patrimoine familial inclut les biens du conjoint selon le régime matrimonial, des enfants mineurs et des enfants, mêmes majeurs, à charge du couple.
« Faute de cette déclaration endéans les trente jours énonce un alinéa de cet article, la personne concernée est réputée démissionnaire ».
À la suite de la déclaration, la Cour constitutionnelle communique cette déclaration à l’administration fiscale, faute de cette déclaration, endéans les trente jours, la personne concernée est réputée démissionnaire.
S’agissant du président sortant, un autre alinéa de cet article rappelle que dans les trente jours suivant la fin des fonctions, faute de cette déclaration, en cas de déclaration frauduleuse ou de soupçon d’enrichissement sans cause, la Cour constitutionnelle ou la Cour de cassation est saisie selon le cas.

A LIRE  RDC Actualité : Toute la vérité sur le présumé scandale sexuel de la fille de Koffi Olomidé

Cette contrainte est aussi demandée à chaque membre du gouvernement de déclarer son patrimoine à la prise de ses fonctions et à la fin de son mandat ministériel.

Belle illustration d’une volonté de transparence par le Président de la République.

La rédaction

Laisser un commentaire