Une championne des droits de l’Homme pour lui succéder

0
81

Il y a aussi Kinshasa, qui affirme ouvertement sa décision de voir la MONUSCO quitter le pays. Il ne faudra non plus oublier l’inefficacité criante des forces onusiennes dans l’Est du pays, face à des mouvements rebelles qui n’hésitent plus à attaquer ses propres bases, faisant notamment 15 morts en décembre dernier.

Maman Sidikou s’en va et va être remplacé dès février 2018 par l’Algérienne Leila Zerrougui, à la tête de la plus grande mission de maintien de la paix de l’ONU dans le monde, a annoncé le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres le mercredi 27 décembre.Détail clé, alors que Kinshasa est dans le viseur de la Communauté internationale pour sa répression vis-à-vis de l’opposition et des mouvements citoyens, l’ONU a décidé de lui envoyer une spécialiste des droits de l’homme et de la justice.

A LIRE  Rdc Actualité : UDPS, Le congrès pour élire le président du parti et plébisciter le candidat Président de la République aura lieu avant le 25 mars 2018

En effet, Mme Zerrougui, qui a déjà travaillé comme adjointe de la Monusco entre 2008 et 2012, avant d’être nommée représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés par le secrétaire général des Nations unies, est une Juriste de formation et très remarquée pour son engagement en faveur des droits de l’Homme.

A LIRE  Rdc actualité : Ferre Gola - voici la cause de la decision de suspension de Bercy Mwana

Elle a été membre du Groupe de travail sur la détention arbitraire au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies depuis 2001, et a été Présidente et Rapporteure du Groupe de travail de 2003 à 2008. Elle avait auparavant servi en tant que membre expert au sein de groupes de travail et de comités de la Commission des droits de l’homme.

Laisser un commentaire