De Fatshi à JKK qui pour assumer les actes Olongo ?

0
274

Basile Olongo pour ceux qui ont participé aux différentes réunions au Ministère de l’intérieur sur le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa ne peut jamais être l’homme de Félix Tshisekedi car c’est cet ancien opposant qui avait bloqué avec une haine viscérale, le retour du corps du père de l’actuel chef de l’Etat en refusant tout compromis. Bien que citant toujours le Président de la République dans les actes qu’il pose, basile olongo est loin d’incarner les valeurs souhaitées par Fasthi donc loin d’être son digne représentant. Malheureusement c’est quand même lui à tort ou à raison qui a programmé au nom de felix Tshisekedi selon lui, l’humiliation d’un homme, d’un député national. L’humiliation d’un homme qui avait défendu au nom du nationalisme une armée que tout le monde avait traité de criminelle, il avait défendu au nom de la souveraineté nationale une police que la communauté internationale avait qualifiée de criminelle, il avait défendu à cœur perdu jusqu’aux sanctions de la communauté internationale un régime, un Président et même une opposition nationaliste, Lambert Mende puisque c’est de lui qu’il s’agit traverse l’alternance dans la douleur. Depuis sa défaite aux élections législatives à la circonscription de la funa, où la population qu’il avait élue massivement en 2011 l’avait massivement rejeté pour fausses promesses, Basile Olongo, vice-Ministre de l’intérieur qui a aussi échoué dans le Sankuru avec sa liste à la provinciale a décidé de prendre dans plusieurs actes l’ancien bras droit de Joseph Kabila comme cible, après l’alternance qui a vu Félix Tshisekedi, fils du sphynx de limete être porté à la magistrature suprême. Dernier acte en date, l’enlèvement avec une brutalité sans pareille à sa résidence de l’honorable Lambert Mende Omalanga par une équipe mixte Police-Fardc sur instruction du dernier Ministre de l’intérieur de Joseph Kabila, Basile Olongo. Un acte de trop qui a failli basculer dans la violence le Sankuru où Lambert Mende candidat Gouverneur est incontestablement l’homme le plus populaire et député le mieux élu. Enfin de journée de dimanche 19 mai la ville de Lodja circonscription électorale de Lambert était en ébullition et la journée de lundi 20 mai est déclaré ville morte pour protester contre les actes de basile Olongo en qui personne ne se reconnait au Sankuru. A Kinshasa une forte tension était perceptible devant la résidence du député où un colonel de la police nationale a failli être lynché avec ses gardes du corps par les militants de Lambert Mende mobilisés autour de leurs leaders après son enlèvement. Il pose des actes l’un après l’autre sans les assumés parce que pour lui c’est les instructions du chef de l’Etat « je dois prendre ce diamant pour l’apporté à felix Tshisekedi » il affirme à qui veut l’entendre comme ci félix Tshisekedi champion de la lutte contre les antivaleurs pouvait lui confier la mission de prendre un bien privé déclaré auprès des services administratifs compétents. Au Front commun pour le Congo regroupement politique dirigé par Joseph Kabila où Basile Olongo est membre, c’est un silence radio assourdissant sur les actes Olongo depuis qu’un groupe des cadres sankurois PPRD a décidé de coaliser avec le Vice-Ministre de l’intérieur pour faire bloquer le choix Kabila au Gouvernorat du Sankuru. Chaque jour qui passe apporte à travers les actes de Basile Olongo un nouvel élément sur la confusion crée délibérément autour des élections au Sankuru.

A LIRE  Médias : Après Télé 50, les agents de la RTVS1 menacent de grever.

La machine Mende a décidé de mettre le turbo
Poussé dans ses derniers retranchements, l’ancien Porte-parole du gouvernement de la RDC a décidé de sortir désormais de son devoir de réserve selon un de ses proches pour organiser la mise à nu de la machine Olongo et alliés afin que l’ancien soutien à Etienne Tshisekedi passé au FCC assume dorénavant ses actes.

A LIRE  Florent Ibenge poursuit l’aventure à la tête des Léopards

Laisser un commentaire