Effigie de Tshisekedi brûlée à Kolwezi : Kabund annonce la suspension des discussions entre CACH et FCC

0
95
marche qui a opposé le PPRD et l'UDPS

Les discussions entre le Cap pour le Changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC) sont suspendues.

C’est Jean-Marc Kabund, 1er vice président de la chambre basse du parlement et président a.i de l’UDPS qui l’a annoncé ce dimanche 10 novembre 2019 via son compte Twitter.

Le chef de la délégation CACH aux discussions avec le FCC, accuse les partisans de Joseph Kabila d’avoir brûlé l’effigie du président de la République Félix Tshisekedi dont la personnalité est inviolable, à Kolwezi.

A LIRE  RDC Actualité : Moïse Katumbi « Dans tous les cas, je rentrerai dans mon pays »

“Brûler l’effigie du chef de l’État dont la personnalité est inviolable sous la barbe des pro gouverneurs, des responsables de l’ANR et de la police est inacceptable. Par conséquent, nous avons (CACH) arrêté toutes les discussions avec le FCC jusqu’à ce que les responsabilités soient établies”, a-t-il fait savoir.

A LIRE  Meeting de Martin Fayulu : Tout est déjà en place pour le meeting de Martin Fayulu à Ndjili Sainte-Thérèse.

L’information est confirmée à 7SUR7.CD par son conseiller juridique Patrick Yala.

“Kabila n’est plus président de la République. Si de manière spontanée la population a pu brûler ses effigies, ce n’est pas sous la responsabilité de l’UDPS pour qu’en contrepartie les effigies du président de la République puissent être brûlées sur instruction de qui que ce soit cadre du PPRD tel que nous l’avons vu avec les drapeaux du PPRD. Nous avons suspendu les négociations jusqu’à nouvel ordre…”, a-t-il dit.

A LIRE  Contentieux électoraux : Daniel DAFU et Néron Mbungu, vient d'être invalidés par la cour constitutionnelle.

Le climat est malsain au sein de la coalition CACH-FCC. Ce week-end a été particulièrement marqué à Kinshasa et dans l’ex-Katanga par des actes d’intolérance commis par les anti et pro Kabila : drapeaux des partis déchirés, effigies de Kabila et Tshisekedi brûlées…

Merveil Molo

Laisser un commentaire