Élection de gouverneur au Sankuru: “Stephane Mukumadi a déjà perdu sa nationalité française” (avocat)

0
161

En reaction aux accusations de Lambert Mende sur la nationalité de son client Stéphane Mukumadi, candidat gouverneur au Sankuru, Me Armand Lokeka affirme que ce dernier a déjà renoncé à sa nationalité française.
“Le candidat gouverneur de Sankuru Stéphane Mukamadi a adressé 2 correspondances aux autorités habiletées de la France depuis 2017-2018 pour renoncer à sa nationalité“, a déclaré ce vendredi 12 juillet, Me Armand Lokeka, l’avocat de Stéphane Mukumadi à nos confrères de TOP CONGO FM.

Et de poursuivre: “Ayant perdu sa nationalité française, mon client doit recouvrer automatiquement sa nationalité congolaise d’origine pour éviter de porter atteinte à la loi sur les apatrides. C’est ça le principe“.

A LIRE  Diplomatie : Réouverture de la maison Schengen

Revenu sur le dossier de visa d’établissement dont son client serait détenteur aux dires de Lambert Mende, Maitre Armand Lokake a rappelé que ce visa d’établissement a été “obtenu dans les transactions avant qu’il vienne déposer la lettre de recouvrement de sa nationalité“.

Parlant de la réhabilitation de son client par le conseil d’État, l’avocat de Stéphane Mukumadi confirme sa légitimité dans le traitement de ce dossier. “C’est uniquement le Conseil d’État qui est le juge habilité à traiter toutes les questions de contentieux des listes et des résultats provinciaux. Il n’y a pas une autre juridiction”.

Une réplique Me Armand Lokeka à l’endroit de Lambert Mende sur les ondes de la même radio qui a affirmé que le Conseil d’État “n’a ni titre ni qualité pour statuer et siéger sur ces contentieux des candidatures, selon l’article 27 alinéa 5 de la loi électorale.
Pour appuyer sa théorie de l’incompétence du conseil d’État, l’ancien ministre de la Communication et Médias a poursuivi: “Quand la cour d’appel se prononce sur un contentieux des listes, elle le fait en premier et en dernier ressort. Et c’est sans recours.”

C’est que le Conseil de Stéphane Mukumadi refute en se souvenant que “la Cour d’appel était saisie par la CCU [Convention des Congolais Unis, parti de Lambert Mende] et alliés, qui a brandi anarchiquement des faux numéros de passeport.”

A LIRE  Alex Tambwe Mwamba signe l'arrêté en faveur de Diomi

Et de conclure: “le Conseil d’État a annulé cette décision de la Cour. Cette décision est inexistante“.

Notons que Lambert Mende qui a adressée un recours à la cour constitutionnelle, refuse de competir au Gouvernorat tant que cette dernière ne s’est pas encore prononcée.

Prévu le 10 juillet dernier, les élections au Sankuru ont été reportées au 20 juillet prochain pour des raisons techniques et d’insécurité selon la CENI.

A LIRE  RDC Actualité : La justice précise les mesures d'exclusion des binationaux

Thierry Mfundu politico.cd

Laisser un commentaire