GBWhatsApp met fin à son support

0
105
gbwhatsapp

WhatsApp est une application de messagerie instantanée plutôt populaire dans le monde entier. Il compte actuellement plus de 1,5 milliard d’utilisateurs actifs par mois, ce qui en fait une plate-forme dominante sur des marchés tels que l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Sud. Malgré ce niveau de popularité, l’application n’a toujours pas de fonctionnalités comparées à ses concurrents comme Viber et Telegram.

Pendant un certain temps, les utilisateurs souhaitant améliorer leur expérience de WhatsApp ont eu recours à des clients tiers tels que Yowhatsapp, WhatsApp plus et GBWhatsApp, parmi de nombreuses autres applications modifiées, pour tirer un peu plus de fonctionnalités de l’application.

A LIRE  Élections des sénateurs : Liste complète des sénateurs élus par province.

Mais Facebook, la société mère de WhatsApp, ne souhaite vraiment pas que les gens agissent de la sorte, qu’il s’agisse d’une violation de leurs conditions générales.

En conséquence, il a été interdit à de nombreux utilisateurs d’utiliser GBWhatsApp depuis plusieurs jours et certains d’entre eux ont même leur compte désactivé pour pouvoir utiliser ces applications.

A LIRE  SUD-KIVU : JOURNÉE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS DES NATIONS-UNIES,LE VICE GOUVERNEUR MARC MALAGO KASHEKERE REND HOMMAGE AUX SOLDATS DE LA PAIX.

La fermeture de GBWhatsApp

Aujourd’hui, il semble que la pression ait été exercée sur les développeurs de GBWhatsApp. Ils ont annoncé qu’ils arrêtaient complètement les développements de l’application sans expliqué exactement la raison. À mon avis, Facebook a menacé, ou a poursuivi leurs angoisses en justice jusqu’à l’oubli.

WhatsApp peut maintenant récupérer ses utilisateurs

Après une période de contourner des règles de WhatsApp Officiel, tout semble maintenant avoir changé. La fermeture de cette application est une réalité et il n’y a pas d’alternative. WhatsApp+ était une seule solution, mais celle-ci aussi a disparu depuis de temps.

A LIRE  Sankuru - Lodja : L. Mende s'offre un bain de foule qui démontre que sa popularité est intacte (cadre CCU)

Tout semble indiquer que WhatsApp a été en mesure de vendre la guerre contre les applications non officielles. Après avoir menacé les utilisateurs, ces applications abandonnent maintenant et quittent le marché.

Nous vous invitons alors de retourner au bercail, de revenir sur la version officielle de WhatsApp pour naviguer sans restriction, en attendant les publicités dans l’application d’ici début 2010.

Laisser un commentaire