Gratuité de l’enseignement : “Chaque fois que nous rencontrons les chefs d’établissements, nous insistons sur la dose de patriotisme pour accompagner cette volonté du chef de l’État”, (Muyej)

0
90

Le gouverneur de la province du Lualaba, Richard Mujey, s’est exprimé sur la gratuité de l’enseignement de base prônée par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans une interview accordée à la presse vendredi 1er novembre dernier à Kolwezi, Richard Mujey a salué la détermination du président de la République de concrétiser cette disposition constitutionnelle, tout en reconnaissant qu’il y a encore certaines difficultés.

“La gratuité de l’enseignement c’est une disposition constitutionnelle. Il est vrai qu’à l’époque le pouvoir organisateur celui de Joseph Kabila, progressivement on a essayé de trouver des dispositifs pour alléger, assouplir le poids financier dans le chef des parents qui se plaignaient beaucoup et qui soutenaient la requête pour que la mise en œuvre soit effective. Le président Tshisekedi a décidé que cela se réalise rapidement et tout de suite, mais il y a encore des difficultés par rapport aux revendications des enseignants…C’est un processus qui arrivera sûrement très rapidement à terme pour que la disposition soit effectivement mise en œuvre”, a dit Richard Mujey.

A LIRE  DISPARITION DE ROBERT MUGABE : JOSEPH KABILA EXPRIME SA COMPASSION

Le gouverneur du Lualaba rappelle qu’il faut une certaine dose de patriotisme du côté des chefs d’établissements et des enseignants pour accompagner la volonté du président de la République.

“Aujourd’hui les parents ont cessé de payer, nous sentons la résistance au niveau des enseignants. Ils éprouvent des difficultés pour fonctionner mais aussi il y a rupture avec certaines habitudes qui représentaient les avantages auxquels ils accédaient. Ce sont des problèmes que nous allons essayer de gérer mais à chaque fois que nous avons l’occasion de rencontrer les chefs d’établissements, les responsables des secteurs, nous insistons sur la dose de patriotisme pour accompagner cette volonté du chef de l’État, qui est une volonté tout à fait légitime parce que c’est constitutionnel. Donc, les parents, les enseignants et le gouvernement national et provincial, nous devons tous faire cet effort”, renchérit Muyej.

A LIRE  Report arrivée de Katumbi à Goma : La dictature qui prive à un fils congolais de circuler dans son propre pays.

S’agissant de sa province, Richard Mujey a indiqué que son gouvernement a pris en charge les frais de participation aux examens de fin d’année au niveau primaire et aux examens d’État.

“Nous le faisons depuis 4 ans. De temps en temps, nous organisons des épreuves pour parfaire la formation de nos enfants et nous prenons en charge directement ou sous forme de sponsoring par les entreprises minières que nous intéressons à la chose. Et quand il s’agit d’une éducation, ces entreprises répondent spontanément”, a-t-il dit.

A LIRE  RDC Actualité: La Police a utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation des étudiants de l’UPN

En outre, le gouverneur Muyej a fait savoir que son gouvernement a doté l’enseignement de deux nouveaux bus pour renforcer celui qui existait déjà au niveau de la province.

“C’est notre participation pour alléger les difficultés de transport parce que nos enseignants doivent quitter leurs maisons pour arriver à l’école. C’est une façon de participer”, conclut Richard Mujey Mangez.

Jephté Kitsita

Laisser un commentaire