Félix Tshisekedi dans la peau de Joseph kasa-vubu

0
530

Selon un document de la banque centrale intitulé « reversement de frais de représentation de la présidence de la République », a reversé dans le compte du Trésor public la somme de 163.300 dollars américains, en date du 19 février.
Il s’agirait des frais de mission et de représentation de sa première tournée en Angola, au Kenya et au Congo-Brazzaville, puis son déplacement au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie).
Dans son discours d’investiture le 24 janvier, Felix Tshisekedi, avait qualifié la corruption de « fléau qui dévaste notre pays, ses institutions » et avait promis « une stratégie de lutte contre la corruption dans l’ensemble des rouages de l’administration publique ».
Ces « reversements de frais » dans le compte du Trésor Public étaient la règle du temps du président Joseph Kasavubu (1960-1965).
Les frais de mission et de représentation sont mis à la disposition de l’autorité ou de l’agent au service de l’état pour lui permettre d’effectuer une mission, à l’intérieur du pays et à l’étranger.
« Ils sont généralement considérés comme une prime supplémentaire et constituent souvent des compléments aux maigres salaires des fonctionnaires. Depuis l’époque du président Mobutu, les excédents perçus ne sont jamais reversés », a dit à TOP CONGO FM, un membre du personnel de la banque centrale.

A LIRE  En séjour à Beni : Félix Tshisekedi "Il y aura tolérance zéro pour les politiciens et officiers de l'armée qui entretiendraient ces milices"

Voici ci-dessous les documents de la Banque Centrale

Avec l’AFP

Laisser un commentaire