Nomination du premier ministre en RDC : Joseph Kabila écarte Henri Yav Mulang et propose Jean Mbuyu à Félix Tshisekedi

0
102

Après de longues semaines de discussion, un consensus aurait finalement été trouvé pour nommer au poste de chef du gouvernement Jean Mbuyu. Un temps donné favori, l’ex-ministre des Finances, Henri Yav Mulang, soupçonné par le clan de Joseph Kabila d’avoir transmis à l’équipe de Félix Tshisekedi des informations compromettantes sur certaines transactions financières de l’ex-chef de l’Etat, a définitivement été écarté par ce dernier.

Pour pourvoir le poste de premier ministre, trois noms avaient été mis sur la table dès le mois de février par Joseph Kabila. Car c’est des rangs de sa plateforme politique, le Front Commun pour le Changement (FCC), ultra-majoritaire à l’Assemblée nationale, que doit être issu le futur premier ministre. L’ex-président de la première chambre, Aubin Minaku, l’a d’ailleurs rappelé avec force ce matin sur RFI, invitant ainsi la coalition CACH à faire son deuil de voir accéder à la primature Vital Kamerhe.

A LIRE  Transfert de chancel Mbemba à Porto?

Après avoir rapidement écarté l’idée de nommer Alexis Thambwe Mwamba qui brigue désormais la présidence du Sénat (lire notre article à ce sujet), après avoir tenté d’imposer vainement Albert Yuma, le PCA de la Gécamines et patron de la FEC, le patronat RD congolais, et après avoir finalement renoncé à proposer Henri Yav Mulang, Joseph Kabila, adepte des surprises de dernière minute, a sorti un nouveau nom de son chapeau : celui de Jean Mbuyu Luyongola.

A LIRE  RDC : Jeannine Mabunda Lioko, première femme élue à la tête de l’Assemblée nationale, sans surprise

Cet intime de l’omniprésent ex-chef de l’Etat, avocat de profession originaire du Katanga, ancien ministre des PME avant d’être chargé d’administrer les plantations de palmiers de la famille Kabila dans leur propriété privée d’Ankoro, le village paternel situé à plus d’une centaine de kilomètres de Kalemie, dans le territoire de Manono, là où Zoé Kabila, le jeune frère de Joseph, a été élu député provincial avant de devenir quelques semaines plus tard gouverneur du Tanganyika.

Jean Mbuyu aurait notamment été préféré à Henri Yav Mulang, l’ex-ministre des Finances et conseiller de Joseph Kabila. L’ex-chef de l’Etat reproche à son collaborateur de s’être rapproché ces dernières semaines de Félix Tshisekedi qu’il a d’ailleurs accompagné à de multiples reprises lors de ces déplacements notamment aux Etats-Unis ou encore en Angola.

M. Tshisekedi était prêt à avaliser la nomination de Yav Mulang comme chef du gouvernement, contrairement à celle d’Albert Yuma. Mais, d’un naturel méfiant, Joseph Kabila, qui soupçonne son ex-ministre des Finances d’avoir transmis à l’équipe de Félix Tshisekedi des informations – qualifiées de « compromettantes » – sur des transactions financières le concernant, a finalement renoncé à cette idée. Selon différentes sources, Henri Yav Mulang, pourtant considéré jusque-là comme un des piliers de la Kabilie, pourrait ne pas être reconduit comme ministre dans le prochain gouvernement.
A LIRE  RDC Actualité : Un numéro vert pour les renseignements sur Ebola 472222

Laisser un commentaire