NOUVELLE BATAILLE ETHNIQUE ENTRE HUTU ET TUTSI DANS LE SITE MINIER DE RUBAYA (NORD-KIVU).

0
143

Risque d’un nouveau génocide, Un conflit Ethnique encouragé par un silence complice et coupable de L’État Congolais

La localité de RUBAYA, située à 63 km de Goma, dans le territoire de Masisi, regorge d’un sous sol-riche en minerais dont le coltan et le cassitérite. Ces minerais sont officiellement exploités par La société Minière de BISUNZU (SMB), Une entreprise de droit congolais dominée par un actionnariat ethnique des tutsi-congolais (La famille Kabila y détiendrait également des actions). Cette société emploie une main d’œuvre Locale et autochtone composée exclusivement de l’ethnie Hutu-congolais réuni autour d’une structure syndicale et villageoise dénommée Coopérative des Exploitants Artisanaux Miniers de Masisi (Cooperamma).
Depuis le mois de Mai 2018, La SMB et la COPERAMMA se livrent à des rivalités violentes, meurtrières qui risquent d’aboutir à un deuxième Génocide.

A LIRE  SUD-KIVU : Il se tient à Bukavu ce lundi 24 juin 2019 d'un séminaire sur le renforcement des capacités des membres du Gouvernement et du personnel de la province du sud Kivu.

Du conflit économique au conflit Ethnique entre TUTSI et HUTU en RDC

La société SMB dirigée par le député national pro-Kabila, Monsieur Ben Mwangachuchu (appartement à l’ethnie Tutsi-congolais) menace de se désolidariser de ses employés Hutu-congolais (syndiqués en COPERAMMA) et leurs reprochent de détourner les productions minières de la SMB pour les vendre clendenstinnement et frauduleusement aux comptoirs d’achat de minerais informels.

La COPERAMMA, représenté par le député provincial Robert SENINGA, (actuel président de l’assemblé provincial du Nord Kivu), nie les faits reprochés à sa communauté (Hutu-congolais) par la société SMB. La communauté Hutu-congolais supposée être autochtone de la localité de RUBAYA qui ne vie que des activités minières de la société SMB se sent insécurité économiquement par ces menaces de la société SMB. Elle s’est alliée à des rébellions et groupes armés Maï-Maï d’auto défense pour se protéger contre les menaces et représailles de leur employeur, la Société SMB (appuyé par les FARDC, la police Congolaise et quelques milices Maï-Maï pro gouvernementales).

A LIRE  Urgent : Antoine Gizenga est mort

Conséquence du Conflits Ethnique Hutu-congolais et Tutsi-congolais en RDC

De nos jours à RUBAYA, la détention d’arme à feu par des civiles devient un faits banals. La cohabitation entre Les ethnies Tutsi-congolais et Hutu-congolais est de plus en plus difficile, un climat nocif de massacre et génocide plane dans le Nord-Kivu. Des groupes armés et Rébellions (dont certains collaborent avec le gouvernement) se sont invités et ont incroyablement infestés tout le territoire plongeant le Nord-Kivu dans une situation d’insécurité totale. Les activités agricoles, petits commerces sont au relenti. Les programmes et activités scolaires bouleversés. Et comme d’habitude l’État congolais est absent, caractérisé par un silence royal au mépris des conditions misérables que subit les villageois congolais victimes de ce conflit impérialiste.

A LIRE  RDC Actualité : Joseph Kabila demande à ses proches de lui chercher un « dauphin »

A retrouver également dans mon blog : https://fabienolondo.blogspot.com

Laisser un commentaire