PALAIS DE LA DÉCOUVERTE Rapport de Mumberathor Djo

0
94

Au Nord Kivu, un génocide contre les Nandés?

Les Nande sont un peuple bantu d’Afrique Centrale. Il y’a de cela 400 ans, ils quittaient l’Ouganda à cause du contrôle des terres pour s’établir en République Démocratique du Congo.
On les retrouve principalement a Beni, Bunia, Lubero et Butembo ville dont ils seraient les fondateurs. Les Nandes serait un peuple Bakongo originaires du Kenya dans la zone du Mont Elgin.
Ils constituent les 60% de la population du Nord Kivu comme la plupart des ethnies Kongo, les Nandes n’ont pas fait des guerres pour devenir majoritaire. Ils le sont simplement devenus à travers une assimilation pacifique avec les ethnies autochtones.
En effet, les Nandes utilisent deux stratégies, d’abord l’Alliance tactique, ensuite l’encouragement de la natalité de leurs femmes et les mariages mixtes.

A LIRE  Diplomatie : La RDC dirigera l'Union Africaine en 2021

Fervents nationalistes, les Nandes se sont à plusieurs reprises opposés à la balkanisation de la République Démocratique du Congo après la chute de Mobutu, en empêchant notamment le contrôle de la région par l’Ouganda et le Rwanda.
Les Nandes sont très solidaires, car chaque Nande nanti à le devoir de céder 5% de ses revenus à un frère défavorisé afin que celui-ci puisse ouvrir une activité économique.
Il existe chez les Nandes, un système presque naturel de cotisation solidaire afin d’aider chaque membre de la communauté à s’en sortir, une sorte de système de protection sociale.

Au fil du temps, les Nandes se sont imposés dans l’agriculture, l’entrepreneuriat, dans la recherche scientifique, le commerce et l’industrialisation du Nord Kivu, au sein de l’église catholique et protestante, l’administration publique et les partis politiques.
Les Nandes ont participé activement à l’arrivée au pouvoir de Laurent Désiré Kabila en finançant l’AFDL.
Fidèles alliés du père Kabila, ils ont apporté volontiers leur soutien au fils Joseph Kabila.
Seulement, ce dernier, conscient de leur force de frappe économique , financière et intellectuelle va les voir non plus comme des alliés mais plutôt une potentielle menace.
C’est le début de la répression contre les Nandes.

A LIRE  Apple dévoile une nouvelle gamme d’iPhone ‘’low cost’’

Pourtant les Nandes ont toujours protégé les ressources minières de la République Démocratique du Congo.
À partir de 2008, ils sont contraints d’abandonner leurs activités au profit d’autres communautés non autochtones. Ce nettoyage économique va se poursuivre puisqu’il sera interdit aux Nandes de développer leur propre région ; interdiction de construire des infrastructures, de se doter de l’électricité.
Dès 2012, le nettoyage ethnique des Nandes s’intensifie, ce serait l’œuvre des milices Mai Mai et des FDLR.

A LIRE  RDC : Moïse Katumbi n'a pas encore obtenu son nouveau passeport biométrique.

Dans les hôpitaux, les malades Nandes ont été égorgés, des parents décapités devant leurs enfants, des vieilles femmes et des jeunes filles ont été violées et découpées en morceaux.
Quant aux femmes enceintes, elles ont été éventrées et leurs fœtus écrasés. Les bébés ont été jetés contre les murs.

Il semblerait que les Nandes soient devenus indésirables au Congo et que certaines forces veulent les contraindre à abandonner la région pour le contrôle des ressources minières.
Plus de 13000 Nandes ont déjà été massacrés et plus 400.000 d’entre eux ont du fuir la zone.
Ce qui est déplorable c’est le fait que les autorités actuelles semblent ignorer cette tragédie.

Laisser un commentaire