Quand Félix Tshisekedi et le CACH violé la disposition verrouillée de l’accord FCC-CACH en nommant à la Sonas, Gecamines et à la SNCC, sans discussion préalable avec Joseph Kabila et le FCC.

0
181
felix-tshisekdi-d-au-cote-de-joseph-kabila-descend-de-l-estrade-ou-il-a-prete-serment-lors-d-une-ceremonie-au-palais-de-la-nation-siege-de-la-presidence-le-24-janvier-2019-a-kinshasa.jpg

L’ignorance de l’accord FCC-CACH, devient une source intarissable des crises et conflits à répétition entre les coalisés.

Au delà du principe démocratiques coulé dans notre constitution, principe qui, au lendemain de la victoire du CACH à l’élection présidentielle et du FCC aux élections législatives nationales et provinciales, a obligé les deux camps, hier opposés, à devenir desormais des alliés pour co-gérer le pays.

Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, deux leaders de deux grandes plateformes politiques, ont préféré plutôt une Coalition Politique en lieu et place d’une cohabitation. D’où, l’avènement de la ” Coalition FCC-CACH”, qui agit déjà en clandestinité en attendant, la sortie officielle.

Selon L’Accord FCC-CACH, cette coalition ne concerne que les postes des responsabilités dont l’accès se fait par nomination et non par élection. C’est pourquoi, la coalition était muette lorsqu’il fallait élire les sénateurs, les gouverneurs et Vice-gouverneurs des provinces.

A LIRE  RDC - Présidence du sénat : duel fratricide entre Thambwe Mwamba et Bahati Lukwebo

Selon le même accord, toute nomination aux fonctions publiques, doivent au préalablement faire l’objet des discussions entre les deux leaders de ladite Coalition. Ce principe s’étend du gouvernement jusqu’aux portefeuilles de l’État. Ceci, fait partir des articles verrouillés de l’accord FCC-CACH.

Il faut reconnaître que le FCC, subit déjà à plusieurs reprises des coups venant du CACH qui a violé ce principe. Lors par exemple des nominations, le FCC était surpris comme tout le monde de cette ordonnance signée par le chef de l’État et consignée par Bruno Tshibala, comme Premier Ministre et non membre du FCC. D’ailleurs, selon certaines indiscrétions, Bruno Tshibala aurait été blâmée qui a, en interne, crié à la trahison. Aujourd’hui encore, le CACH, a violé les dispositions verrouillées de l’accord en nommant à la Gecamines et à la SNCC sans discussion préalable avec le FCC.

A LIRE  RDC : La CENCO favorable à la levée des sanctions contre certaines autorités qui ne représentent plus un danger pour le pays (Nshole)

Aujourd’hui, la coalition FCC-CACH est dans un conflit ouvert entre ses membres, sans entamé les relations entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, qui officiellement, on décidé de garder secret, Top secret l’accord qui les lie. Pourtant, a en croire, ceux qui ont déjà lit cet accord, il n’y a rien de sorcier.

A LIRE  APK : Le député Mike Mukebay va être poursuivi pour corruption et diffamation

Que dit l’accord FCC-CACH ? Quelles sont les limites des uns et des autres ? Que prévoit cet accord pendant une période de conflit? A quel moment, peut-on constater la dissolution de la coalition FCC-CACH ?

Il faut reconnaître que les réponses à toutes questions, constituent à notre avis, la clé à la longévité de la coalition. Le contraire, c’est le sauve-qui-peut, les crises et conflits à répétition, cest le je t’aime moi non plus, bref c’est l’effondrement tord ou tard de la coalition.

L’accord doit être connu et enseignés aux membres de la coalition FCC-CACH. A bon entendeur, Joseph Kabila et Félix Tshisekedi.

John Lungila / Journaliste Chroniqueur Politique RDC

Laisser un commentaire