mardi, mai 21, 2019
Accueil Actualités processus-électoral : Josep Kabila invite tous les Congolais à s’impliquer dans la...

processus-électoral : Josep Kabila invite tous les Congolais à s’impliquer dans la matérialisation du processus électoral

0
258
processus-électoral : Joseph Kabila Kabange, a invité toute la classe politique et toutes les forces sociales à s’impliquer sans réserve dans la matérialisation du processus électoral en cours, dans son discours à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession de la République Démocratique du Congo à la souveraineté nationale et internationale.

Se réjouissant du fait que cette célébration intervient en plein processus électoral et au lendemain de la convocation des électeurs au 3ème scrutin libre, démocratique et pluraliste prévu par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) au mois de décembre prochain, le Chef de l’Etat a exhorté le peuple congolais à s’accrocher au processus et « à démontrer que «c’est bien vous le souverain et c’est à vous de décider du sort de l’avenir de notre cher et beau pays ».

Il a rendu un vibrant hommage aux forces armées, à la police nationale et aux services de sécurité qui, nuit et jour, consentent des sacrifices incommensurables en vue d’assurer la paix, la tranquillité publique et la défense de l’intégrité du territoire national. «Par votre engagement vous garantissez également la stabilité de la région», a souligné le Chef de l’Etat.

Appel à la vigilance

Après avoir salué l’ardeur des millions des Congolaises et des Congolais, ainsi que celle de ceux qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie, «à garder allumée la flamme du combat pour l’émancipation de la dignité humaine par nos pères de l’indépendance», le Président Joseph Kabila Kabange, stigmatisant «les pesanteurs de tous ordres exercés chaque jour sur notre peuple», a invité celui-ci à la vigilance et à l’autodétermination, soulignant que «tout semble mis en œuvre, en effet, pour promouvoir le révisionnisme et maintenir notre pays dans l’asservissement au mépris de l’évidence qu’implique notre indépendance».

A LIRE  RDC- Élections de gouverneurs: Corruption à ciel ouvert dans les assemblées provinciales

Pour le Président de la République, le 30 juin de chaque année, loin d’être uniquement une fête nationale à célébrer, et à enseigner à nos enfants et à nos petits enfants, doit être aussi un moment de renouvellement de notre foi commune dans le Congo souverain et indépendant prôné par Patrice Emery Lumumba. «Un moment d’engagement commun à protéger et à valoriser l’héritage nous légué par nos héros et martyrs pour le grand bonheur auquel aspire légitimement notre peuple. Cela implique que nous demeurions rassemblés, unis et mobilisés autour de cet impératif».

Ci-après le texte intégral du discours du Chef de l’Etat :

Mes chers compatriotes, à l’aube du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, je viens saluer l’ardeur des millions des Congolaises et des Congolais et de ceux ayant choisi la terre de nos ancêtres comme leur seconde patrie, à garder allumée la flamme du combat pour l’émancipation de la dignité humaine par nos pères de l’indépendance. Oui, la préservation de la liberté et de la dignité humaine conquises de haute lutte par les pionniers de notre indépendance, à qui je rends un hommage, demeure un combat permanent pour notre génération comme pour celle à venir, tant il reste vrai que les pesanteurs de tous ordres exercées chaque jour sur notre peuple à l’autodétermination nous invitent à la vigilance et à l’autodétermination à y apporter ; tout semble mis en œuvre, en effet, pour promouvoir le révisionnisme et maintenir notre pays dans l’asservissement au mépris de l’évidence qu’implique notre indépendance. Le 30 juin de chaque année, loin d’être uniquement une fête nationale à célébrer et à enseigner à nos enfants et à nos petits enfants, doit être aussi un moment de renouvellement de notre foi commune dans le Congo souverain et indépendant prôné par Patrice Emery Lumumba. Un moment d’engagement commun à protéger et à valoriser l’héritage nous légué par nos héros et martyrs pour le grand bonheur auquel aspire légitimement notre peuple Cela implique que nous demeurions rassemblés, unis et mobilisés autour de cet impératif.

Mes chers compatriotes, je me réjouis du fait que la célébration de la fête nationale intervient cette année en plein processus électoral et particulièrement au lendemain de la convocation des électeurs au 3ème scrutin libre, démocratique et pluraliste prévu par la CENI au mois de décembre de cette année.

Ce processus, vous vous en êtes approprié à différentes étapes de son parcours, depuis votre enrôlement massif en 2016 et en 2017 jusqu’au parachèvement des listes électorales. Je vous exhorte à vous y accrocher et à démontrer, s’il en était encore besoin, que c’est bien vous le souverain et c’est à vous de décider du sort de l’avenir de notre cher et beau pays. Personne d’autre et nulle part ailleurs.

J’invite pour ce faire toute la classe politique et toutes les forces sociales à s’impliquer sans réserve dans la matérialisation de ce rendez-vous historique en vue de consolider notre jeune démocratie, laquelle ne souffre du reste d’aucun complexe.

A vous tous qui défendez notre pays et spécialement à nos forces armées, la police nationale et aux services de sécurité qui, nuit et jour, consentent des sacrifices incommensurables en vue d’assurer la paix, la tranquillité publique et la défense de l’intégrité du territoire national, je rends un vibrant hommage. Par votre engagement, vous garantissez également la stabilité de la région

Mes chers compatriotes, je reste convaincu que les efforts en cours engagés dans plusieurs domaines et spécialement au plan économique, nous permettront de poursuivre l’accomplissement de notre devoir quotidien, celui d’améliorer votre bien-être social et votre cadre général d’épanouissement. En renouvelant mon appel à la paix et à l’unité nationale, je souhaite à chacun et à tous, bonne fête de l’indépendance.

A LIRE  SUD-KIVU : REMISE ET REPRISE À NYAMOMA ENTRE ADOLPHE BIZIMUNGU DOLY ET L'AUTORITÉ PROVINCIALE THÉO NGWABIDJE KASI.

Laisser un commentaire

felis odio Nullam velit, leo id, accumsan non elit. porta. Curabitur