RDC : Jeannine Mabunda Lioko, première femme élue à la tête de l’Assemblée nationale, sans surprise

0
421

Jeannine Mabunda Lioko a été élue, sans surprise, présidente de l’Assemblée nationale, mercredi 24 avril. Elle était la seule candidate. Portrait de celle qui est la première femme élue à ce poste en République démocratique du Congo.

Seule candidate au poste de présidente de l’Assemblée nationale, portée par la coalition Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila et du Cap pour le changement (Cach) du président Félix Tshisekedi, Jeannine Mabunda Lioko devient la première femme élue présidente de l’Assemblée nationale. Sur 383 votants, Mabunda a revueilli 375 voix. Une élection sans aucune surprise, après l’annulation de la candidature d’Henry-Thomas Lokondo, dissident du FCC qui s’était rallié à l’opposition.

A LIRE  La France prend note des résultats proclamés par la Cour constitutionnelle

« Une femme réactive, qui ne se laisse pas faire »

Dépeinte comme « une femme réactive, qui ne se laisse pas faire » par l’un de ses proches, le député Patrick Muyaya, Jeannine Mabunda Lioko, 54 ans, réfute avoir été choisie parce qu’elle est une femme et se considère comme « une actrice politique à part entière ». Elle a promis de « transformer l’hémicycle à une maison du peuple où les lois seront élaborées pour répondre aux besoins de la population » et de mettre en place un « contrôle parlementaire efficace ».

A LIRE  Alexis Thambwe élu président du Sénat (Officiel)

Elle sera secondée par Jean Marc Kabund A Kabund de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, le parti de Félix Tshisekedi, qui prend le fauteuil de premier vice-président. Président intérimaire de l’UDPS, il est un novice dans l’hémicycle.

Laisser un commentaire