RDC: le déficit budgétaire seul obstacle pour que le gouvernement bénéficie de l’appui du FMI

0
63

Conformément à la volonté exprimée par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi, le Fonds monétaire international (FMI) se dit disposé à travailler de nouveau avec la RDC.

Cette institution de Breton woods a cependant posé quelques conditions à remplir par le gouvernement congolais afin d’entrer dans un programme intérimaire, avant d’accéder de plain-pied au programme définitif à long terme.

A LIRE  RDC : Le chef de l'État a regagné Kinshasa ce dimanche   

A en croire, le communiqué final de la réunion de conjoncture économique tenue le mardi, la Banque centrale du Congo (BCC) a rempli toutes les conditions requises à sa charge.

Le communiqué indique qu’il en reste qu’une condition qui relève de la compétence du gouvernement à savoir, réduire le niveau du déficit budgétaire.

A LIRE  DELLY SESANGA ENGAGE DÉJÀ LE DÉBAT DE LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE !

” Le gouvernement s’emploie à remplir cette condition. D’ici la fin de cette année, il pourra y arriver. Mais il faut pour ce faire, la contribution de tout le monde à la lutte contre la fraude fiscale”, a-t-il indiqué.

Le déficit budgétaire est l’une des causes de la dépréciation du franc congolais qui a dépassé 1700 FC pour un dollar US. Malgré l’émission des bons du trésor pour financer les dépenses publiques, le Franc congolais continue à perdre de la valeur.

A LIRE  RDC : Jeannine Mabunda Lioko, première femme élue à la tête de l’Assemblée nationale, sans surprise

Il sied de rappeler que le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi tient beaucoup à la relance de la coopération entre son pays et le FMI.

Orly-Darel Ngiambukulu

Laisser un commentaire