RDC – Littérature : Amini Cishugi, l’écrivain congolais d’une histoire pas comme les autres.

0
172

D’une ascension pas comme les autres, le jeune écrivain congolais Amini Cishugi est entrain de se donner une place dans la littérature au fur et à mesure les jours se lèvent et se couchent. De plus blogueur et YouTubeur, il vise, toujours, grand dans sa carrière.

Très tôt, âgé de seulement 14 ans, il se lance dans ses premières aventures avec un journal intimé où il écrivait son expérience au quotidien dans un internat sur une île. Bien que n’ayant pas encore, à l’époque, plus de notion dans le domaine de la littérature, Amini Cishugi s’appuie toujours sur son talent, sa discipline et ses stratégies pour réaliser son rêve de se faire publier un jour.

A LIRE  CAN-2019 : Top 10 des équipes les plus chères de la compétition!

Parcours… Du journal intime à la publication

Natif de la ville de Bukavu, située dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, Amini Cishugi a embrassé l’art de l’écriture avec l’influence du professeur et écrivain Kényan Olubayi, rencontré en 2016 à Kampala. Sans toutefois tarder, la même année, avec une humeur très tendancieuse, il se lança avec une auto publication de son tout premier manuscrit. AT HOME, un roman basé et inspiré de son journal intime.
C’est en 2017 qu’il est révélé à une audience plus large avec son roman «Pleasure of the Spirit and Eyes». Pour le jeune écrivain, cette année fut caractérisée, en sa pleine progression vers sa fin, par son entrée dans l’univers des écrivains congolais. Cette expérience va occasionner, chez Amini, de rencontres avec des figures de la littérature congolaise au niveau de la province et plus généralement au niveau national.

A LIRE  RDC : le président Tshisekedi implore le pardon de Dieu pour tout "sang des innoncents" versé

Des projets dans le journalisme

C’est très difficile d’être sans projet dans la vie. L’écrivain Amini Cishugi a des projets de devenir journaliste. En effet, il se lance dans le blogging depuis début cette année [2019]. « L’écriture a toujours été ma passion. En plus d’écrire d’histoires, j’aime écrire de billets. J’avoue que [avant] le blogging n’était pas mon tric. Mais tout à changer avec le temps et j’ai compris que c’est une chose que je devrais faire depuis très longtemps. Mon souhait est d’inspirer le monde par la manière de faire et de voir les choses », confie Amini Cishugi.

A LIRE  Mohombi : « Si mon fils commettait un crime aussi diabolique comme le viol, moi-même je l'emmènerai à Makala »

Toutefois, il se réjouit de l’avancée de sa carrière. Amini Cishugi s’investit à fond. Son plus grand rêve est d’atteindre le niveau international : « Aujourd’hui, je suis devenu blogueur sur certains medias Burundais et Congolais. C’est très bien mais je sens que c’est encore insuffisant. J’aimerais être correspondant d’un très important média international, je veux que le monde entier profite de mon talent… ».

Rédaction

Laisser un commentaire